Pub
Pub
Pub
S'abonner à la newsletter
Pub
Pub
Pub

samedi 20 avril

Thermes de Plombières-les-Bains : la proposition de François Vannson pour sauver la station

1 commentaire

1

Écouter cet article

Le dossier des thermes de Plombières-les-Bains a été examiné  lors d’une réunion au Conseil départemental des Vosges. Il a été proposé une étude sur la création d’une SEM, société d’économie mixte, pour gérer l’établissement thermal. Le propriétaire, Bernard Bensaïd, se dit satisfait de l’idée. L’avenir de la station est en suspens depuis juin 2022 et le groupe AVEC souhaite vendre.

Vendredi 22 mars 2024, une réunion avait lieu au Conseil Départemental des Vosges sur l’avenir de l’activité thermale de Plombières-les Bains. Autour de la table : le groupe AVEC, propriétaire opérateur (Bernard Bensaïd) et les acteurs publics locaux : la Commune de Plombières (Lydie Barbaux et trois adjoints), le Département (François Vannson), la Communauté de Communes Porte des Vosges Méridionales (Catherine Louis) et les élus du Canton du Val d’Ajol (Véronique Marcot et Thomas Vincent).

La piste d’un partenariat public/privé et la création d’une Société d’économie mixte (SEM) est la solution qui a été retenue. L’Etat, la Région et le Département en détiendraient la majorité des parts.

En juin 2022, le groupe AVEC voulait vendre les thermes, mais aucun repreneur ne s’est manifesté depuis cette date.

Pour François VANNSON, président du Département, les enjeux économiques sont trop importants et il faut désormais aller de l’avant : « Le pire ennemi de Plombières c’est le temps. Nous devons trouver une issue durable et pérenne pour conserver l’activité thermale de Plombières, c’est pourquoi, nous nous orientons vers la création d’une SEM. En parallèle et dès la semaine prochaine, une étude de redynamisation du site dans le même esprit que ce qui a été réalisé pour Vittel et Ventron, va être lancée par le Conseil départemental des Vosges ».

Le président François Vannson a présenté le projet de SEM.

La création d’une SEM permettrait de conserver l’activité économique des thermes et de lever des fonds et des aides financières pour son développement.

Le groupe AVEC pourrait apporter tout ou une partie de ses actifs dans la SEM. Depuis 2010, le groupe a investi près de 13 millions d’euros dans les thermes.

thermes de Plombières-les-Bains

vosges

Le dossier des thermes de Plombières-les-Bains a été examiné  lors d’une réunion au Conseil départemental des Vosges. Il a été proposé une étude sur la création d’une SEM, société d’économie mixte, pour gérer l’établissement thermal. Le propriétaire, Bernard Bensaïd, se dit satisfait de l’idée. L’avenir de la station est en suspens depuis juin 2022 et le groupe AVEC souhaite vendre.

Vendredi 22 mars 2024, une réunion avait lieu au Conseil Départemental des Vosges sur l’avenir de l’activité thermale de Plombières-les Bains. Autour de la table : le groupe AVEC, propriétaire opérateur (Bernard Bensaïd) et les acteurs publics locaux : la Commune de Plombières (Lydie Barbaux et trois adjoints), le Département (François Vannson), la Communauté de Communes Porte des Vosges Méridionales (Catherine Louis) et les élus du Canton du Val d’Ajol (Véronique Marcot et Thomas Vincent).

La piste d’un partenariat public/privé et la création d’une Société d’économie mixte (SEM) est la solution qui a été retenue. L’Etat, la Région et le Département en détiendraient la majorité des parts.

En juin 2022, le groupe AVEC voulait vendre les thermes, mais aucun repreneur ne s’est manifesté depuis cette date.

Pour François VANNSON, président du Département, les enjeux économiques sont trop importants et il faut désormais aller de l’avant : « Le pire ennemi de Plombières c’est le temps. Nous devons trouver une issue durable et pérenne pour conserver l’activité thermale de Plombières, c’est pourquoi, nous nous orientons vers la création d’une SEM. En parallèle et dès la semaine prochaine, une étude de redynamisation du site dans le même esprit que ce qui a été réalisé pour Vittel et Ventron, va être lancée par le Conseil départemental des Vosges ».

Le président François Vannson a présenté le projet de SEM.

La création d’une SEM permettrait de conserver l’activité économique des thermes et de lever des fonds et des aides financières pour son développement.

Le groupe AVEC pourrait apporter tout ou une partie de ses actifs dans la SEM. Depuis 2010, le groupe a investi près de 13 millions d’euros dans les thermes.

1 commentaire

  • Avatar du commentaire numéro 491

    Claude

    Encore les impôts des contribuables pour sauver une société privé plus de quarante années de gestion à auguementer la dette publique il est grand temps de changer de politique et des élus qui persistent et signent

Laisser un commentaire