Pub
Pub
Pub
S'abonner à la newsletter
Pub
Pub
Pub

samedi 20 avril

L’auteur spinalien, Olivier Risser publie un essai consacré à la poésie de Jean Lavoué

0 commentaire

0

Écouter cet article

Photo Olivier Risser

Olivier Risser vient de publier un essai consacré à la poésie de Jean Lavoué, aux éditions A l’ombre des mots, dans le cadre du Printemps des poètes. Le livre est disponible, dans les Vosges, à Le grimoire (Mirecourt), le quai des mots (Epinal), Lire et Ecrire (Remiremont).

Intitulé La sève et le ruisseau et sous-titré « Poésie de la présence avec Jean Lavoué », l’ouvrage est préfacé par le moine (abbaye de Landevennec) et poète Gilles Baudry. Une illustration du graveur Serge Marzin (Saint-Pol-de-Léon) clôt le livre. Par ailleurs, Jean Lavoué, lui-même, a rédigé une postface à ce livre.

Brève présentation :

Jean Lavoué est un poète et essayiste breton. Auteur d’ouvrages de spiritualité chrétienne et ouverte, il a lui-même écrit des essais sur des poètes bretons : Grall et René Guy Cadou en particulier. Il a créé une maison d’édition qui a publié des auteurs de renom en Bretagne : Pierre Tanguy, Alain Vircondelet, Alain-Gabriel Monot et bien d’autres. « J’ai moi-même eu la chance et l’honneur de voir mes deux premiers livres paraître dans sa maison d’édition, L’enfance des arbres. » explique Olivier Risser.

« J’ai fait de la poésie de cet auteur le sujet de mon livre car il s’agit d’une poésie majeure pour notre temps. Simple sans être simpliste, ouverte sur l’espérance, elle livre un message de fraternité et de compassion. Ses poèmes, plutôt courts, fuient le style savant comme les tournures compliquées ; au contraire, ils se veulent paroles de coeur à coeur avec le lecteur. Comme je l’écris dans l’avant-propos : elle est « un authentique témoignage et comme une trousse, un nécessaire d’amour et d’espérance, de grande valeur et du meilleur usage pour les pèlerinages des temps à venir ». » poursuit Olivier Risser.

Son essai consacre de longs développements à l’étude littéraire : figures de style, procédés d’écriture, champ lexical. Cette poésie a bien son propre langage. Dans sa simplicité, elle ressemble à celle de Guillevic. Son champ lexical est composé de mots du quotidien et de la nature. Ses thèmes sont l’espérance, la responsabilité, la présence à soi et au monde et ses figures de prédilection sont essentiellement l’arbre, le fleuve, le chemin. La poésie de Lavoué trouve des développements théoriques dans ses essais, par exemple,  La vie comme une caresse ou Des clairières en attente, tous deux parus chez Médiaspaul.

« J’ai souhaité rendre accessible, sans non plus verser dans la facilité. Les études sont exigeantes mais j’accompagne le lecteur, notamment à l’aide de notes qui renvoient à des définitions ou à des développements. Je propose de nombreux liens (études comparatives) avec des poètes qui ont inspiré Lavoué, notamment avec Guillevic mais aussi avec Xavier Grall. En outre, le livre est jalonné d’extraits de poèmes de Lavoué et j’ai voulu aussi ancrer cette étude dans le quotidien en proposant des méditations simples autour de certains vers, comme une proposition d’accompagnement et de découverte. L’idée, pour moi, ici, c’est d’être un passeur et d’ouvrir un espace de partage et ainsi, à partir de mon essai, de proposer au plus grand nombre de découvrir cette poésie mais aussi  toute une poésie bretonne parfois oubliée. » poursuit l’écrivain.

Le livre est disponible, dans les Vosges, à Le grimoire (Mirecourt), le quai des mots (Epinal), Lire et Ecrire (Remiremont) et peut être commandé par tout libraire ou particulier.

Photo Olivier Risser

Olivier Risser vient de publier un essai consacré à la poésie de Jean Lavoué, aux éditions A l’ombre des mots, dans le cadre du Printemps des poètes. Le livre est disponible, dans les Vosges, à Le grimoire (Mirecourt), le quai des mots (Epinal), Lire et Ecrire (Remiremont).

Intitulé La sève et le ruisseau et sous-titré « Poésie de la présence avec Jean Lavoué », l’ouvrage est préfacé par le moine (abbaye de Landevennec) et poète Gilles Baudry. Une illustration du graveur Serge Marzin (Saint-Pol-de-Léon) clôt le livre. Par ailleurs, Jean Lavoué, lui-même, a rédigé une postface à ce livre.

Brève présentation :

Jean Lavoué est un poète et essayiste breton. Auteur d’ouvrages de spiritualité chrétienne et ouverte, il a lui-même écrit des essais sur des poètes bretons : Grall et René Guy Cadou en particulier. Il a créé une maison d’édition qui a publié des auteurs de renom en Bretagne : Pierre Tanguy, Alain Vircondelet, Alain-Gabriel Monot et bien d’autres. « J’ai moi-même eu la chance et l’honneur de voir mes deux premiers livres paraître dans sa maison d’édition, L’enfance des arbres. » explique Olivier Risser.

« J’ai fait de la poésie de cet auteur le sujet de mon livre car il s’agit d’une poésie majeure pour notre temps. Simple sans être simpliste, ouverte sur l’espérance, elle livre un message de fraternité et de compassion. Ses poèmes, plutôt courts, fuient le style savant comme les tournures compliquées ; au contraire, ils se veulent paroles de coeur à coeur avec le lecteur. Comme je l’écris dans l’avant-propos : elle est « un authentique témoignage et comme une trousse, un nécessaire d’amour et d’espérance, de grande valeur et du meilleur usage pour les pèlerinages des temps à venir ». » poursuit Olivier Risser.

Son essai consacre de longs développements à l’étude littéraire : figures de style, procédés d’écriture, champ lexical. Cette poésie a bien son propre langage. Dans sa simplicité, elle ressemble à celle de Guillevic. Son champ lexical est composé de mots du quotidien et de la nature. Ses thèmes sont l’espérance, la responsabilité, la présence à soi et au monde et ses figures de prédilection sont essentiellement l’arbre, le fleuve, le chemin. La poésie de Lavoué trouve des développements théoriques dans ses essais, par exemple,  La vie comme une caresse ou Des clairières en attente, tous deux parus chez Médiaspaul.

« J’ai souhaité rendre accessible, sans non plus verser dans la facilité. Les études sont exigeantes mais j’accompagne le lecteur, notamment à l’aide de notes qui renvoient à des définitions ou à des développements. Je propose de nombreux liens (études comparatives) avec des poètes qui ont inspiré Lavoué, notamment avec Guillevic mais aussi avec Xavier Grall. En outre, le livre est jalonné d’extraits de poèmes de Lavoué et j’ai voulu aussi ancrer cette étude dans le quotidien en proposant des méditations simples autour de certains vers, comme une proposition d’accompagnement et de découverte. L’idée, pour moi, ici, c’est d’être un passeur et d’ouvrir un espace de partage et ainsi, à partir de mon essai, de proposer au plus grand nombre de découvrir cette poésie mais aussi  toute une poésie bretonne parfois oubliée. » poursuit l’écrivain.

Le livre est disponible, dans les Vosges, à Le grimoire (Mirecourt), le quai des mots (Epinal), Lire et Ecrire (Remiremont) et peut être commandé par tout libraire ou particulier.

0 commentaire

Laisser un commentaire